L’aventure se poursuit….À la maison !

Deux semaines déjà depuis notre retour à la maison ! Le temps passe à une vitesse folle !! Il nous semble que c’était hier que nous étions quelque part sur une plage, dans un désert ou une forêt magnifique. Nous avons du mal à réaliser que nous venons réellement de vivre ce voyage de 3 mois et demie ! 20 000 km parcourue ensemble, à travers plus d’une vingtaines d’états américain et 4 provinces Canadienne !  Une aventure durant la quelle notre fils aîné a fêté son 9ème anniversaire ! Notre second son 7ème ! Mathieu son 35ème ! Nous avons également souligné 13 années de vie commune et 10 ans de mariage ! Nos enfants ont tellement changé, grandit, pris de la maturité, appris et nous donc !

Notre retour est beaucoup plus chaotique que ce qu’on pouvait s’imaginer… Plusieurs surprises nous attendait ! Mes lunettes on perdu une vis spécial dès que j’ai mis les pieds dans MA salle de bain… Des souris ont élue domicile donc il a fallu fouiller la maison au grand complet pour constater les dommages, les attraper et débuter le grand nettoyage. Notre mini fourgonnette à lâché dans le premier 12h, la cuisinière dans le premier 24h. Je cumule les brassés de lavage et j’en ai plus d’une vingtaines à mon actif déjà ! C’est un peu fou et surtout très exigent, MAIS je me sens bien, sereine et calme maintenant. La tempête des premiers jours est passé. J’apprécie tout le processus dans le quel je suis plongé, l’aventure se poursuit bel et bien même ici. Puisque vivre est une aventure, pleine de surprises, toujours et partout. Je suis heureuse de tout ce que ce grand ménage m’amène à vivre, des trouvailles agréable se place sur mon chemin et de beaux souvenirs refont surface. L’occasion est idéale pour revoir l’aménagement de certaines pièces, certains lieux. Je suis tellement reconnaissante d’être en vie, que ma famille soit ce qu’elle est. D’être là avec eux, d’avoir vécue tout ça, d’être rentré, de vivre le moment présent. Merci à toi de nous avoir suivie durant notre périple et si le coeur t’en dit de continuer de me lire… À bientôt !

Publicités

Les rencontres…

Faire un voyage routier implique inévitablement son lot de rencontres. Certaines sont assez cocasses… Comme lorsque tu te lève un matin, dans une halte routière, qu’il fait très chaud donc tu ouvres les fenêtres (moustiquaires aussi) et qu’un autobus de touristes asiatiques débarque non loin de chez toi… Et que soudainement tu te retrouves avec un monsieur, fumeur, qui ne parle pas un mot d’anglais, le nez dans la fenêtre (dont je le répète n’a ni vitre ni moustiquaire!!!) et qu’il regarde partout dans ton habitacle….La scène était comment dire, vraiment hors du commun ! Le plus drôle encore c’est que le monsieur en question invite un de ses amis à s’approcher, mais au moins l’autre a eu plus de gêne et nous a sourie et est repartit plus loin… D’autres du groupe eux nous regardait et faisait le tour du vr en discutant … On s’imaginait ce qu’ils pouvait bien se dire, vraiment s’était à mourir de rire ! Et c’est dans cette même halte qu’un camion de livraison de tofu s’est garé juste à côté de nous. Le gentil conducteur japonais qui parlait un mini peu l’anglais c’est approché de notre fenêtre (toujours bien ouverte), pour venir saluer les enfants et leur serrer la main. Et fière qu’il était cet homme d’un certain âge, de voir un papa avec un bébé garçon dans les bras, assis auprès de ces trois autres fils ! On réalise ainsi à quel point c’est une valeur réellement importante pour eux. Puis qu’il s’est assuré par trois fois que c’était bien tous des garçons, toujours avec un énorme sourire. Et pour faire plaisir aux enfants, à fait ouvrir le camion par son jeune associé, fouillé dans une boîte et hop à offert aux cocos des paquets de tofu dessert à la noix de coco!

Parfois ce sont des rencontres plus triste qui ponctue le quotidien, lors d’arrêt dans divers stationnements, magasin, resto (pour du wifi), parcs… Nous rencontrons beaucoup de gens des premières nations puisque nos routes sont souvent non loin ou dans les secteurs des réserves. Et malheureusement, les problèmes d’alcool, de jeux et de drogues sont très présent au sein de ces communautés partout ici comme chez nous. Une fois j’ai eu toute une surprise lorsque j’étais seule et qu’un homme en état d’ivresse m’a demandé de la nourriture. Une autre fois c’est chacun notre tour que Mathieu, Gabriel et moi avons offert à boire et manger à un jeune homme mal en point. Et c’est après être rassasié et avoir eu du temps pour jaser avec mon homme qu’il est repartit le coeur un peu plus léger.

Puis c’est maintenant, après 3 mois sur la route, que nous avons eu ces derniers jours le plaisir de pouvoir partager notre petite vie en motorisé avec une autre famille du Québec ! C’est fou comme le monde est petit, puisque la famille de ‘ la déroute des aventuriers ‘ habite seulement à 1h15 de chez nous héhé Les enfants sont super content de pouvoir échanger au sujet de leurs jeux favoris, de jouer au LEGO, de faire des sorties, rire et manger en bonne compagnie. Et que dire de ces moments de jasette entre adultes WOW un gros luxe par les temps qui court hahaha Merci encore les amis pour ce beau moment ensemble 😉

Il est bon de se rappeler combien ouvrir son coeur, son espace et de prendre le temps d’être avec les autres nous enrichie. Je suis profondément reconnaissante pour toutes ces rencontres passé, présente et à venir !

Une transformation silencieuse

Lorsque j’avais 19 ans je faisais mon premier voyage, accompagné de mon fiancé. Premier vol d’avion et première découverte d’une grande ville lointaine… Bon c’était Vancouver et on est resté pas très loin, à pieds et en bus de touristes 😛 Mais quand même !!! Le plus loin où j’avais mis les pieds était à quelques heures de la maison seulement, au lac Saint-Jean ! J’ai tout de suite aimé l’expérience et commencé à lire sur les forums des récits de voyageurs. À accumuler des idées et des connaissances sur diverses méthodes pour voyager. L’année suivante, on s’est offert un voyage d’une semaine dans un complexe au Mexique pour souligner notre lune de miel. C’était vraiment chouette, une première encore une fois, la mer turquoise et un petit contact avec une autre culture. 

Je sentais au fond de moi qu’il y avait plus à découvrir. Je me suis mise à rêver de voyage missionnaire, d’implication à l’international, j’ai découverts le WWOOFING.  MAIS j’avais la trouille !!! Alors, la vie à suivie son cours et avec elle pleins de circonstances qui me rappelait pourquoi je n’étais pas partie à la conquête du monde. La venue de mon frère cadet à temps plein sous notre garde en autre, l’arrivé de notre premier enfant aussi. L’année suivante, on avait prévue aller en Gaspésie, mais finalement la température était trop moche et pouf la maison qu’on cherchait depuis plus de 2 ans s’offrait à nous. Belle raison pour ne pas partir ! Puis est arrivé notre deuxième enfant et un beau congé de 6 mois et demie à nouveau pour mon mari, c’était l’hiver puis on est resté tranquille au chaud chez nous !

L’urgence de partir explorer le monde se faisait sentir de plus en plus ! Je rêvais du Costa Rica et de destinations exotiques, j’avais besoin de sortir de notre train train quotidien, en fait je cherchais une porte où m’enfuir ! Pour être honnête l’adaptation à la vie avec 2 jeunes enfants était difficile. Quand finalement au début de 2011 j’ai craqué, mon amoureux à proposé un voyage familial au Mexique dans un tout inclus. Les enfants avaient 3 ans et demie et 15 mois. On y a passé une magnifique semaine MAIS je trouvais ce voyage tellement vide de sens…

Puis l’été qui a suivie on a fait notre premier road trip familial avec mon frère et nos deux marmots. Un beau 12 jours à faire le tour de la Gaspésie. C’était vraiment chouette !!! J’ai ADORÉ l’est de notre belle province ! Si bien, qu’on s’y est fait de très bon amis et qu’on est retourné dans le bas Saint-Laurent et la Gaspésie les 3 étés qui ont suivie ! On a même en 2012 acheté notre premier motorisé et fait le tour du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard et un petit bout de la Nouvelle-Écosse. Un mois MAGNIFIQUE !!!! J’aime vraiment énormément les villes côtières et l’air maritime ! L’expérience a été très intense, après 3 semaines ont était crevé, faut dire que le dit vr, Hervé de son petit nom, passait son temps au garage….

Puis revenait toujours sur le tapis, au bout de quelques mois tout au plus…le fameux et SI, si on partait !? Si on lâchait tout pour se faire une vie ailleurs ? Si on partait explorer le monde ? Au moins le continent.. mais comment? Notre troisième garçon est arrivé au début de l’été 2013, on s’est un peu servie du vr pour retourner dans l’est… Puis au début de l’été 2014 on achetait une roulotte de 26pieds et un camion suburban. Un premier essaie de 3 semaines dans l’est nous convainc qu’on aime bien ce type d’habitation sur roue, plus que le vieux vr (qu’on avait toujours d’ailleurs…) On se préparait à mettre la maison en vente, grosse vente de garage, pancarte et alouette ! Mathieu étudiait les options pour garder son emploi et prendre une année sabbatique, ce qui ne se fait pas vraiment dans son milieu de travail… Il aurait probablement du quitter pour se fier à ce qu’il trouverait sur la route…

Puis l’hiver qui a suivie notre camion s’est retrouvé perte totale ! On devait choisir un nouveau véhicule mais pour être franche on avait pas les moyens… Alors on revirait la situation de tout les côtés sans trop savoir quoi faire… Puis un dégât d’eau du toit de la maison à fini de régler l’affaire ! On ne pouvait pas racheter un camion, ni vendre la maison dans cet état ! Alors on s’est acheté une vieille mini-vanne avec le retour d’assurance puis lorsque l’été est arrivé on a prêté la roulotte en attendant de la vendre ! Entre temps on a fait évaluer la maison par un agent qu’on connait bien et ce n’était pas très concluant non plus… le marché dans notre région étant très très lent et variable…. Et de toute façon, je ne le sentais tellement plus !!! Je ne sentais plus que c’était le chemin juste à emprunter. Je ne me sentais plus l’énergie de tout quitter pour vivre sur la route, de tout vendre, de vivre dans ma roulotte avec mes 3 garçons. Je ressentais un gros NON ! Alors on a arrêté de poursuivre ce plan, sans trop savoir de quoi l’avenir serait fait ! Le vieux vr vendue, la roulotte aussi, le toit réparé…on décide de rafraîchir notre salon et de profiter de notre chez nous. L’automne était venue et voilà qu’un nouveau petit bonhomme allait venir s’installer au creux de mon ventre. C’était la réponse claire, nette et bien précise qu’on faisait ce qui était juste ! JAMAIS je ne me serais vue partir en cavale enceinte, ce n’est pas pour moi, je le sais trop bien ! J’ai besoin de mes repères et de mon environnement familier lorsque je porte la vie. C’est ainsi.

Pendant ma grossesse on faisait des plans de jardins et d’aménagement pour le terrain, on pensait prendre ce 9 mois de congé parental pour mon homme, bien tranquille à la maison, avec famille et amis. Puis peu avant le printemps on a réalisé que c’était maintenant où jamais ! Comme nous avons pris la décision que David serait notre dernier enfant biologique, puisque je ne suis physiquement et moralement plus trop trop la cadence, il s’agit là de la dernière opportunité connue d’avoir une aussi longue période pour partir sur la route. On analyse donc le tout, financièrement, en temps, en énergie et compagnie et on se dit ok, on peut le faire ! Alors on plonge dans tout les préparatifs, se disant qu’on se donnait au maximum 6 mois, minimum 3 … Question d’en profiter à fond ! Puis on a trouvé notre motorisé, j’ai planché sur un itinéraire et trouvé pleins d’infos sur les endroits potentiels qui pourrait intéressé notre famille. Ça me permettais de ne pas devenir folle avec mon repos quasi forcé exigé par mon état … Puis petit coco est arrivé et tu connais la suite 😉

Lorsqu’on se préparait à partir certaines personnes nous on demandé ce qu’on pensait retirer de ce voyage, l’objectif derrière, si nous en avions un… Pour moi c’était clair, je devais le faire, c’était un appel trop puissant, depuis trop longtemps, pour l’ignorer. Un moment d’introspection hors du commun, un moment en communion avec Dieu. Une opportunité pour travailler des aspects de nos relations les uns avec les autres sans pareil, sans influences de nos vieilles habitudes ou repaires habituels. Je savais aussi que je ne pouvais définir exactement pourquoi je devais le faire… et voilà qu’après 2 mois le casse-tête commence sérieusement à prendre forme. Je constate que l’humain ne sait plus faire confiance, il doute constamment, de sa nature, de son bien être, de l’exactitude de sa place dans le monde, alors il cherche, question de voir si l’herbe est plus verte chez le voisin…

Plus je vieillie plus je cultive une attitude de gratitude, plus je trouve important d’être bien dans le ici et maintenant. Et c’est fou comme ce voyage me permet de le travailler à fond !!! Je réalise que si je ne l’avais pas fait, je n’aurais jamais été en paix, jamais complètement bien là où je suis. J’ai encore beaucoup de chemin intérieur à parcourir pour y arriver pleinement c’est certain mais il est clair pour moi, pour mon homme aussi, une transformation prend place, sans qu’on n’y puisse rien, elle est là, forte et tangible bien que silencieuse et sans apparence pour le monde extérieur. Nous savons que nous ne sommes plus exactement les mêmes personnes qui ont quitté leur petit cocon Québécois il y a 2 mois à peine. Nous savons qu’au retour nous ne pourrons plus faire les choses de la même façon non plus ! Et c’est bien tant mieux !!!

Les hauts et les bas de la vie sur la route

Prendre la route est une expérience magnifique qui comme tout autre à deux côtés à sa médaille. Dans la même journée on peut passer par une gamme d’émotions assez variés ! Comme par exemple visiter des endroits nouveaux et magnifiques qui te remplisse de WOW et l’instant d’après être au garage pour une période indéterminé par ce que le vr fait des siennes… Ouai… On a du dormir deux nuits au garage et donc de passer deux jours dehors à attendre et espérer au mieux ! Heureusement le beau temps était avec nous, un grand parc à quelques pas ainsi que du resto et du wifi… ça aurait pu être pire !

Les douches… Par ce que la douche d’un vr c’est presque un mythe… souvent il y en a une, mais elle ne sert pas… par ce que dans les vieux modèles, ce n’est pas toujours très fonctionnel. Ici, notre entrée d’eau est abimé donc juste sur la pompe on oublie ça… pas de pression. Puis le chauffe eau est tout petit et en plus c’est minuscule là dedans !!! Et c’est pas long qu’on est passé à travers le réservoir d’eau et qu’on remplie celui d’eau grise de toute manière. C’est donc seulement les deux petits qui peuvent se servir du petit bain. Moi avec mes cheveux long (ouai… quelle idée ? Ha oui, je peux les attacher et mettre un bandeau quand c’est rendue trop horrible après 3-4 jours ) et pour Mathieu c’est plus ergonomique aussi et tant qu’à y être il prend les enfants avec lui et hop tout le monde se lave comme il faut ! Sauf que …. c’est comme une boîte à surprise, on ne sait jamais sur quoi on va tomber ! Parfois c’est presque comme à la maison mais à d’autres endroits il faut que je ferme les yeux pour oublier où je suis et focusser sur le fait que l’important c’est que j’ai de l’eau chaude et que je puisse enfin me laver !!!

Le lavage… Parfois le camping a un laundromat très bien aménagé avec plusieurs laveuses et sécheuses de bonnes dimensions et on peut faire tout notre lavage rapidement et sans problème. Mais souvent on tombe sur une laveuse et une sécheuse, deux si on est chanceux… et le format est très variable… et parfois on est trop nombreux à vouloir faire notre lessive alors on manque notre tour et comme on doit quitter généralement pour 11h ou midi… on doit attendre un jour ou deux de plus avant de pouvoir enfin faire notre lavage.

Les dodos… Oui nous avons des lits, assez confortable une fois qu’on s’y habitue. Mais comme notre lieu de repos change toujours je ne peux pas dire que je dors toujours très bien (les enfants par contre dorment comme des buches fiou !) Une fois les rideaux fermé je peux oublier un peu où je suis, mais les bruits des environs me le rappel bien souvent… Je dois avouer que je suis une fille de campagne et que lors d’un voyage routier on est un peu trop souvent dans des villes, des bords de routes, des stationnements… donc du bruit il y en a pas mal plus que chez moi ! Des sirènes de police aussi, heureusement jamais pour nous haha On ne s’est jamais fait avertir fiou !

Le wifi… Cet outil si précieux dans notre monde moderne n’est pas toujours à porter de main ! Quand tu en as c’est souvent lent ou intermittent et quand ça pogne bien tu en profites sauf que tu n’es pas toujours à un endroit très intéressant… Heureusement on fait bien avec. Un des aspects qu’on aime quand on part sur la route c’est justement le fait d’utiliser peu de technologie. On a aucun film, lecteur dvd et compagnie… juste le cell qui nous sert comme une tablette puisqu’on a pas mis de carte sim des USA dedans et mon petit notebook. Le côté moins agréable c’est qu’on s’ennuie un brin de notre famille et de nos ami(e)s et que les contacts sont ainsi très limité voir inexistant avec certaines personnes qui n’ont pas internet !

La grande proximité !!! Je me rappel souvent qu’une chance que je suis habitué d’avoir mon petit monde toujours avec moi à la maison… puisque les enfants n’ont jamais fréquenté de garderie ni d’école. Mais ce n’est pas le cas de papa, qui à chaque congé parental doit s’adapter à sa nouvelle réalité. Rajoute maintenant le fait qu’on est dans un minuscule espace, sur la route avec toute la stimulation que ça engendre pour lui qui est le seul conducteur. Notre fils aîné qui a un tempérament intense, le deuxième qui rie et niaise trop fort le 3/4 du temps, le troisième qui a 3 ans et donc qui ne respecte pas toujours les consignes et le bébé qui parfois pleure ou chiale….. ça fait un papa un peu moins zen et une maman stressé ! Heureusement la plus part du temps on réussi à être à l’écoute et prévenir mais parfois ça explose et ce n’est pas très beau …

Toutes sortes de situations pas toujours évidentes qui nous rappellent que tout est toujours une question de comment on aborde la vie. De ces défis beaucoup d’émotions ressortent et ça nous donne la chance de les accueillir pour mieux cheminer et grandir. Au lieu d’accumuler les frustrations par ce que les choses ne vont pas comme on le voudrait ou comme à la maison on peut tout simplement ressentir ce qui est là dans le moment présent et arrêter de s’en faire pour demain. Par ce qu’on aura beau vouloir tout planifier, la vie sur la route est trop imprévisible et au final on peut toujours en retirer du positif !

1 mois déjà !

natural-bridge

Nous voilà en Colombie-Britannique maintenant ! Déjà 1 mois que l’on vagabonde….Plus de 6000km parcourue. Le temps passe mais on dirait que c’était hier que nous quittions la maison. On perd la notion du temps. Les panoramas tous aussi différent les uns que les autres, le climat très variable et les changements d’heures nous font encore plus oublier notre petit train train Québécois…

On s’ajuste, on apprend… À faire confiance et aussi à être prudent ! Le tourisme de masse dans l’ouest est impressionnant et les attrapes à touriste aussi 😉 Le coût de la vie est plus élevé et donc les services dont nous avons besoins aussi . On tente d’être le plus autonome possible mais la batterie a une durée limité, les réservoirs une capacité maximale et notre endurance à la saleté une limite aussi hahaha Le lavage d’une famille de 6 est sans contredit une aventure en soi ! J’avoue que c’est sans doute une des choses que je vais vraiment apprécier au retour à la maison…. une buanderie personnelle et des machines accessibles en tout temps, qui ne coûte pas une fortune et dont je suis certaine pourront laver et sécher la literie qui subit parfois des petits dégâts nocturne…

La gestion de la nourriture est un défi aussi, mais un bon ! Puisqu’à la maison on a tendance à accumuler et en venir à gaspiller et délaisser des articles au fond des tablettes… En VR c’est quasi impossible ! Le réfrigérateur est d’une bonne dimension, je suis surprise de tout ce qu’on peut y mettre, mais il faut penser petit format. Il faut voir à terminer ce que l’on a avant de retourner faire une épicerie digne de ce nom si non on passe notre vie à l’épicerie pour faire des petits achats… On peut facilement être autonome 4 jours. J’aime ce changement qui me reconnecte avec la simplicité de manger, la non nécessité d’avoir des tonnes d’ingrédients pour faire 50 milles plats et la possibilité de varié quand ça nous tente vraiment puisqu’on a pas en stock des grandes quantités à écouler qu’on se sent mal de laisser de côté comme trop souvent à la maison… Les enfants sont plus conscient que ce qu’ils ont à manger à de la valeur puisqu’il n’y a pas plusieurs autres options …et que si on veut entrer certains articles supplémentaires, il faut libérer l’espace ! Ils rechignent donc moins devant certains fruits/légumes/plats et sont plus reconnaissant d’être tout simplement nourrie.

Au cours des prochaines semaines on se baladera donc ici tentant de rattraper le soleil qui nous boude un peu ces derniers jours. Puis on retourne ensuite aux États-Unis pour la plus grosses partie de notre voyage !!! Beaucoup de km en vue  🙂

Ne rien prendre pour acquis

Le voyage se poursuit et avec lui de belles prises de conscience… Je venais de terminer mon dernier article et en ouvrant la garde robe je constate que c’est trempé ! J’investigue plus loin pour me rendre compte qu’une bonne partie du mur arrière, donc de notre chambre, prend l’eau !!! Un mélange d’émotions me submerge… Mathieu me dit que le nom de la ville est approprié, nous étions à Wall … La tentation était forte de céder à la panique, la peur, d’avoir juste le goût de retourner chez nous… Pourquoi encore des mésaventures de VR , n’avions nous pas fait le tour ? Mon homme me ramène à l’essentiel, prions ensemble ! Après, tranquillement mon coeur s’apaise. Et la raison me revient, ce n’est pas vrai que cet incident ruinera notre voyage… Tout au long de cette journée et le lendemain encore nous croisons des gens, des vieux vr, des plus récents aussi et le constat est clair, TOUT les motorisé/roulotte on leur bobos et rare sont ceux qui n’ont pas connue d’infiltration, réglé ou récurrente…

Le lendemain on fait une super trouvaille dans la ville de Rapid City, une belle piscine au sel avec glissades et jeux d’eau ! Mat fait les réparations, on relaxe, les enfants ont du plaisir. On peut reprendre la route l’esprit en paix. On verra si ça été efficace lorsqu’il pleuvra !

Les derniers jours ont été mouvementé, les esprits surchauffent avec la grande chaleur qu’on a connue et les longues heures de routes.. Les enfants étaient des tornades, notre patience pas toujours exemplaire…. Notre rythme se trouve, tranquillement, oui … Mais ça n’enlève rien à l’intensité de la situation !!!! Un petit arrêt dans un camping pour dormir, se laver comme il faut et faire du lavage nous fait un énorme bien !!! Après 4 jours de route et de dodo dans toute sorte de stationnement…. une petite pause était bienvenue. On est prêt à reprendre la route cet après midi vers Grand Teton ! Nous avons tous bien hâte de voir les montagnes et de changer de climat, définitivement les grandes prairies au air de désert ne sont pas notre fort…

Une semaine plus tard…

Le temps passe aussi vite qu’à son habitude, simplement c’est notre routine quotidienne qui n’a plus rien à voir avec celle d’avant ! Chaque journée passe sans trop se ressembler, quoi que maintenant nous commençons à trouver nos repaires et notre rythme ce qui fait un grand bien ! Nous avons eu une petite période de crise aux jours 3 et 4 …. tout semblait nous éclater dans le visage, la découverte des bobos du motorisé, un grand vertige s’emparait de nous, on avait l’impression que les distances étaient tellement longues qu’on arriverait jamais nul part…. que c’était bien trop fou comme road trip…. et bien sûr ça influençait le comportement des enfants… C’était chaotique un brin ! J’avais le sentiment que lorsque nous arriverions à notre premier vrai point d’arrêt du voyage, soit Sioux Falls et le camping Yogi l’ours, ça commencerait à être plus concret et à se placer… Ce qui fut exactement le cas ! Nous avons jasé avec quelques Québécois qui arrivait de l’ouest, les enfants ont eu des amis pour une longue soirée et une matinée. Nous sommes resté deux nuits finalement pour vraiment pouvoir se poser, réorganiser un peu le VR et relaxer.

J10 aujourd’hui… Nous allons poursuivre notre visite du parc des Badlands dans le Dakota du Sud. Hier nous en avons vue une petite partie, après la pluie, mais c’était encore nuageux…et c’était malgré ça vraiment magnifique et impressionnant ! Nous sommes ressortit car nous avions besoin de vérifier des trucs mécanique, puisque nous avons encore une fuite d’huile, mais qui ne semble pas être la même…. Mat a du mettre les freins très sec en matinée, et on a accroché une bordure de trottoir… Ben oui, Jacob avait à faire semblant de conduire et avait semi embrayé… Sans le savoir Mat a partie le moteur, s’est levé pour aller faire je ne sais plus quoi et hop le bras s’est enclencher comme il faut sur drive et comme nous étions dans une petite pente… hop le VR s’est mit à avancer tout seul !!!!! Laissez moi vous dire qu’il a couru et mis les freins assez fort merci 😮 ! Donc, on a vue un mécano qui dit que ce n’est pas les freins… et comme ça ne coulait plus à ce moment… on est repartit… mais plus tard encore une petite  flaque…. Ça serait le power stering alors… il faudra retourner voir un mécano, mais là c’est le week end alors ça ira à lundi ! C’est donc Mathieu le mécanicien en herbe qui va s’occuper de s’assurer qu’on en manque pas et en remettre au besoin, pour s’assurer de bien pouvoir tourner le volant !!!

Nous avons maintenant 2h de moins que le Québec… on s’adapte tranquillement, mais on demeure lève tard couche tard… Nous dormons majoritairement dans des truck stop et tout les autres vr ou roulottes qui y sont aussi sont toujours partit avant nous hahaha

J’ai le désir de tenir le blog à jour mais je dois admettre que c’est difficile avec la connexion WIFI très intermittente que l’on a aux divers endroit où on en trouve…. mon portable a du mal à charger le site web…. alors que sur le téléphone tout est plus simple et rapide, les photos y sont, la page facebook charge plus facilement…. Si tu nous suis sur FB tu auras donc plus facilement de nos nouvelles 😉 Si tu n’as pas de compte où n’en veux pas un tu peux simplement t’ouvrir un compte anonyme…. ne rien y publier, mais liker la page de la vie chez nous c’est, et hop tu seras aux premières loges !!!

Nous sommes sur notre lancée !!

bye bye

Voilà c’est fait !!! La maison est fermée, la mini fourgonnette est rangée, nos au revoir sont fait… ce n’est pas sans un pincement au coeur et une mini crise de panique pour moi (hey oui…) que nous avons quitté notre chez nous, nos habitudes, notre confort et notre monde connue pour se lancer à l’aventure ! Ce voyage s’annonce être toute une épopée ! Ce n’est que le début et je sais déjà que ce sera riche en apprentissages et que c’est avec des liens familiaux resserrées que nous reviendrons au pays ! Partir sur la route avec 4 jeunes enfants, par une chaleur intense, est tout un défi ! Heureusement, nous pouvons toujours compter sur la gentillesse des gens, ce qui nous a permis d’avoir un endroit avec courant pour notre première nuit, question d’avoir de la climatisation ! Et aujourd’hui c’est la pluie qui nous accompagne… Qui sait ce que demain et les jours suivant nous apporteront…

Sprint final !!!

Nous y voilà rendus ! 2 semaines avant le grand départ ! Je n’en reviens pas et me demande vraiment comment on va y arriver hahaha Peut-être partirons nous un peu plus tard, je ne sais pas… Mais question de se structurer et motiver nous avons décidé de se fixer une date. Le 10 août ou le 11 au matin (tout dépendra de l’arriver de nos passeports qui devrait arriver par la poste autour du 9-10 ! ) nous prendrons la route !!!

Les dernières semaines ont été très occupé entre le quotidien bien remplie d’une famille de 6 dont un nouveau né, les nuits pas toujours longues, les milliers de détails à régler pour s’assurer de faire bon voyage, que la maison sera surveillé et entretenue, que le VR sera en ordre, que nous ne manquerons de rien… oufff Beaucoup de choses à penser, beaucoup plus que ce que j’aurais voulue pour être honnête ! Mais on s’encourage, c’est un mal nécessaire pour partir l’esprit en paix et une fois sur la route tranquillement le calme prendra place et la joie et l’excitation prendront tout l’espace qui leur revient de droit ! 🙂

Aujourd’hui, à l’horaire pour Mathieu, visite au garage pour finaliser l’entretient, changer les freins et s’assurer que tout est en ordre. Ensuite, bricolage pour tenter de colmater une bonne fois pour toute la mini infiltration d’eau qui persiste dans une des fenêtres de la capucine… De mon côté lavage, trie de vêtements et appels…

C’est fou comme sans s’en rendre compte pleinement les jours défiles et enfin arrive ce départ tant désiré, on se sent fébrile, quelques peurs refont surface, des doutes aussi… C’est tout de même tout un périple qui nous attends ! On va s’ennuyer de notre famille et de nos ami(e)s et on sait que le temps des fêtes sera teinté d’un peu de tristesse… Faire le choix de partir c’est aussi celui de laisser derrière des gens qu’on aime…

L’été est bien commencé !

Voilà que le 12 juin dernier a vue le jour notre magnifique 4ème garçon ! Nous sommes très fier et très heureux de le voir enfin se joindre à sa fratrie. L’anniversaire de notre petit troisième 4 jours plus tard et le mien 4 autres jours plus tard, la fête des pères et un beau souper familial pour souligner tout ça amorce bel et bien l’été dans notre famille !!! De plus, ce ne sont pas les activités qui manquent ! Mon homme et les 3 plus grands cocos s’en donnent à coeur joie dans le plein air. Mon beau-frère a démarré il y a deux ans son entreprise, La Providence canot/kayak et ma famille en profite pleinement pour passer du temps en la compagnie de celui ci, sa femme et leur fils. Si tu passes dans la région, gêne toi pas pour venir faire un tour au camping de Brownsburg-Chatham et profite du beau temps pour une petite sortie sur la rivière des outaouais 🙂

river.jpg

Dans les semaines à venir encore beaucoup d’action prévue au menu ! Nous devons continuer la préparation du motorisé, finaliser des petites réparations et améliorations, optimiser les espaces de rangements, changer des pneus et finalement ENFIN le sortir pour faire notre premier essaie camping en famille dans ce nouvel espace  !! De belles découvertes en perspectives…